Auteur Messages

3 février 2015 à 15 h 48 min

Bonjour à tous,

L’année 2015 ayant déjà frappé à la porte du CCFF depuis 1 mois, il est temps de faire chauffer les moteurs des porteurs d’eau encore “valides”, remettre la tenue orange fraichement sortie de la naphtaline pour aller se ventiler les neurones ce jeudi 29 janvier en faisant une reconnaissance sur les pistes de notre secteur histoire de vérifier que tout est en ordre pour la saison de patrouilles qui, rappelons le, débutera le 1er juillet.

C’est ainsi que part 2 équipages constitués d’un “ancien” et d’un “nouveau” (Jean-Marie Lanteri avec Mathieu Tallet et Jean-Paul Champion avec Nicolas Sadurski) histoire d’assurer la continuité des informations au sein des personnels et la transmission du savoir des “vieux” vers les “jeunes”….le CCFF de Hyères devant assurer sa pérennité !

Après avoir passé en revue la checklist des matériels qui devraient se trouver à bord du véhicule (pour mémoire : lance incendie, tuyaux, raccords, pelle, seau de maçon, cartes, clé carrée, bouteille d’eau, carnet de bord et livre rouge, radio, piquets avec rouleau de rubalises, etc.) lors de toutes sorties (patrouilles comme interventions), nous vérifions les niveaux (huile et eau du 4×4 mais aussi gasoil de la motopompe et remplissage de la citerne), l’état des pneus et effectué un essai radio, nous partons en reconnaissance de terrain.

Départ pour le Fenouillet où nous constatons que le panneau BO situé sur la barrière à l’entrée de la piste a été volontairement retourné, panneau que nous remettons rapidement dans le bon sens….puis nous contrôlons les poteaux incendie sur notre chemin, ceux-ci ne présentant aucun défaut pas plus que les citernes “HRS 2, 3 et 19” que nous ouvrons afin d’en vérifier le remplissage ainsi que le bon fonctionnement des trappes de visite (présence ou non d’un grillage de protection) et des vannes de sortie.

La rencontre avec un groupe de randonneurs d’OVS nous permet de faire un peu de pédagogie sur l’action du CCFF (nos compétences sur le terrain, les obligations légales, les dangers que peuvent rencontrer un marcheur en forêt, la nécessité de s’informer su les interdictions liée aux périodes rouges ou noires, etc.)

Direction la Vigie ou nous sommes bloqués par une barrière verrouillée par un cadenas pour lequel nous n’avons pas la clé “magique” permettant de l’ouvrir….nous obligeant à rebrousser chemin vers la piste C4 où nous ne constatons aucune dégradation consécutive aux fortes pluies hivernales. Petit détour pour aller découvrir la caméra “d’alerte crues” située au confluent du Gapeau et du Réal Martin ou les traces engendrées par la crue récente sont encore bien visibles.

La pluie qui s’invite soudainement nous contraint à rentrer plus vite que prévu non sans faire un petit détour par le parking Liorette ou les “nouveaux” s’évertuent à faire démarrer la motopompe (notamment pour bien identifier la position des vannes avant démarrage du moteur) ce qui nous permet également la mise en situation réelle d’une lance incendie depuis le dévidoir avec mise en position “d’arrosage parapluie” sur la cabine du 4×4, manipulation de “survie” vitale dans l’hypothèse ou l’on se retrouverait bloqué sur le passage du feu.

La violence de l’averse ayant raison de notre bonne volonté nous rentrons au CTM ou nous faisons un débriefing sur notre sortie ou chacun se félicite de son bon déroulement.

Jean-Paul Champion